You are currently viewing Les grandes thématiques de la préparation mentale

Les grandes thématiques de la préparation mentale

Certaines thématiques reviennent régulièrement lors des séances de préparation mentale. Les lister pourrait déjà nous induire en erreur en voulant les dissocier les unes des autres, mais ce serait une grave erreur ! Avant même de les découvrir, gardez bien à l’esprit qu’elles sont toutes plus ou moins entremêlées, et c’est bien plus passionnant quand on voit les choses comme ça !

La fixation d’objectif

Apprendre à fixer un objectif, tout faire pour qu’il ne soit ni trop simple ni trop compliqué à atteindre, le rendre évaluable, garantir les moyens pour y parvenir, autant de facteurs qui permettent de travailler cette thématique. Et encore, il en existe bien d’autres ! Pour faire le lien direct avec l’introduction, on se rend compte qu’il existe déjà un lien très étroit entre fixation d’objectifs et travail sur la motivation.

Les routines de performances

C’est probablement l’une des thématiques les plus simples à aborder, notamment chez les plus jeunes. Adopter les bonnes routines, c’est déjà focaliser son attention sur ce qui le mérite, et empêcher nos pensées de nous jouer des tours. Et cela nous conduit directement à la thématique sur la concentration ! Évidemment, les routines sont indispensables, et elles sont variées : routines d’échauffement, de récupération, de préparation du sac avant une compétition, etc.

La gestion du stress

La gestion du stress est omniprésente dans notre société. On peut la travailler à court terme, notamment avec des exercices de respiration. Cependant, il faut souvent prendre un peu plus de recul et rentrer plus précisément dans le fonctionnement du cerveau pour gérer le stress sur le long terme.

Gestion de la blessure et réathlétisation

Les sportifs parfois se blessent, et ça fait partie du jeu. Le préparateur mental peut intervenir à tout moment, lors de la rééducation ou en période de réathlétisation, avec des outils comme l’imagerie mentale par exemple. Simuler une contraction, visualiser une cicatrisation, répéter un geste technique, tout cela permet d’optimiser le temps où le sportif est privé de pratique sportive. L’objectif : revenir en pleine forme et confiant !

Amélioration de la concentration

Dans un contexte grand public, on parle effectivement de concentration, mais dans le jargon on dit plutôt « travail des champs attentionnels ». Porter son attention quelque part, y rester le temps nécessaire, c’est souvent indispensable quand le cerveau nous propose de mauvaises pistes !

Motivation

La motivation n’est pas un trait de caractère : on ne naît pas « motivé », et il ne faut en aucun cas le mentionner sur un CV. En général, on est motivé pour ou par quelque chose, et c’est souvent ce quelque chose qu’il faut identifier, faire briller. Nous avons tous déjà connu des baisses de motivation, au travail, à l’école, à l’entraînement. Le préparateur mental est là pour vous permettre d’y voir un peu plus clair.

Confiance et estime de soi

Les deux font la paire ! D’ailleurs, faites-vous la différence entre l’estime et la confiance en soi ? Voilà une bonne question, souvent posée par les préparateurs mentaux. Reprendre confiance en soi, apprendre à mieux se connaître, identifier ce qui est vraiment important pour soi dans la vie, y mêler une petite touche de persévérance…voilà ce qui vous attend dans cette thématique. Et malgré la quantité d’ouvrages et de tutoriels sur la question, bien malin sera celui qui prétendra maîtriser ce sujet sur le bout des doigts.

Gestion des émotions

C’est une très belle thématique de la préparation mentale, et souvent les gens attendent des outils. Certes, il en existe, mais êtes-vous en mesure de distinguer les émotions des humeurs, ou des sentiments ? Explorer cette thématique, c’est déjà faire le point sur ce qui fait de nous des êtres humains : seule une émotion peut balayer la raison.

Travail de cohésion d’équipe

On a tous l’image du coach mental, du capitaine, ou de l’entraîneur qui fédère son équipe, qui remobilise les forces dans un moment critique, que ce soit avant, pendant, ou après un match. C’est aussi une thématique très développée dans le monde professionnel, hors milieu du sport. Des entreprises sont spécialisées dans ce travail, mais les préparateurs mentaux peuvent intervenir, notamment lorsque quelques grains de sable viennent perturber les rouages. On dirait bien que la communication interpersonnelle pointe aussi le bout de son nez dans tout ça !

Exemples de thématiques en préparation mentale

Et leurs variantes !

Combativité, intensité, adresse, affinement de la tactique, perception, lucidité, maîtrise de soi, volonté, rigueur et exigence, etc. Au même titre qu’on peut être à la fois triste et surpris, à l’image des émotions qui peuvent se mélanger, les thématiques de la préparation mentale se mélangent, pour ainsi former d’autres thématiques. Les échanges lors des entretiens peuvent prendre parfois une dimension très philosophique ! Peut-on provoquer la chance ? Qui sait, peut-être qu’y réfléchir pourrait déjà ouvrir certaines portes mentales.

Techniques, méthodes, outils, et communication en préparation mentale

Toutes les thématiques de la préparation mentale se travaillent avec des outils, des méthodes, des protocoles. Et tout cela ne fonctionne que si un lien de confiance est clairement établi entre le préparateur mental et celui qu’il accompagne. Autrement dit, le socle de tout cela, c’est une excellente communication. Les préparateurs mentaux sont forcément formés aux techniques de communication interpersonnelle, avec tout ce qui gravite autour de cela : assertivité, empathie, etc.

En conclusion

Lancez-vous un défi et allez sur YouTube. Prenez un livre à la bibliothèque, et appliquez ce qu’on vous enseigne pour « booster votre confiance en vous » par exemple. Le premier constat sera le suivant : il faut un peu d’entraînement. Le second est un peu démoralisant : si vous suivez un protocole en hypnose, il ne se passera rien. Rien de ce que vous espériez en tout cas ! Pourquoi ? Parce qu’un outil n’est rien sans les humains qui l’utilisent. Quand on attend trop des outils, on est déçu. Et c’est seulement plusieurs années après, en réouvrant le livre, que l’on comprend un petit détail. Quelques mots qui nous avait jusque-là échappés. Pour qu’un outil ou une méthode fonctionne, il faut y être sensible, il faut être réceptif. C’est pourquoi l’exploration de toutes ces thématiques est passionnante. On ne s’ennuie jamais en préparation mentale !

Oui, il est souvent question d’émotions, de confiance, de blessure… pourtant c’est toujours humainement différent.

Cet article a 2 commentaires

  1. Fred

    Article très intéressant qui éclaire bien sur le sujet. Merci j’ai encore beaucoup de lecture

Laisser un commentaire